Le génie de Château-Figeac

Château-Figeac doit son caractère singulier à la combinaison unique de trois croupes de graves günziennes aux sous-sols argileux, de plusieurs microclimats et d’un encépagement composé de cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot. Cet assemblage original, dominé pour 2/3 de cabernets, confère au vin à la fois structure, finesse, fraicheur et suavité. Depuis le début de ce siècle le vin de Château-Figeac sait se rendre disponible dès ses premières années avec un toucher de bouche plus caressant sans se départir de sa verticalité incomparable au fil des ans.
Sa longévité sur plusieurs décennies se révèle exceptionnelle, avec un bouquet inimitable et complexe qui se dévoile au fil du temps.

Château-Figeac
tutoie l’éternité

Petit-Figeac

Depuis le millésime 1945 Château-Figeac produit un second vin, crée par Thierry Manoncourt, qui fut l’un des premiers vignerons de Bordeaux à réaliser une sélection qualitative stricte. Rebaptisé PETIT-FIGEAC à partir du millésime 2012 il est, depuis toujours, uniquement élaboré à partir de raisins récoltés au domaine de Château-Figeac.

Petit-Figeac est le fruit d’une sélection particulière au moment des assemblages. On y retrouve tout le savoir faire de l’équipe de Château-Figeac. Plus léger et moins ample que son grand frère, il présente une belle longueur en bouche, une texture très fine et beaucoup de séduction, son charme se révèle plus tôt. Petit-Figeac offre une parfaite introduction à l’esprit de la propriété.

L’esprit de la
création du vin

« Le terroir de Château-Figeac n’a pas fini de nous révéler ses richesses… C’est ce terroir, avec ses qualités exceptionnelles et sa typicité, que nous mettons en bouteilles dans sa forme la plus pure.
Nous travaillons à épauler la nature tout en la faisant s’exprimer dans toute sa complexité, sans y apporter d’artifices et en nous remettant inlassablement en question. Chaque parcelle doit pouvoir s’exprimer au moment du choix d’assemblage mais aussi, chacun des 275 000 ceps de vigne, que nous considérons individuellement ». (Frédéric Faye, DG)

A Figeac, nous nous efforçons de responsabiliser chaque membre de l’équipe autour de cet objectif. Tout le monde goûte les primeurs… Et l’assemblage est présenté à la famille Manoncourt, afin de s’assurer de la permanence de l’esprit Figeac.

« CHÂTEAU-FIGEAC, C’EST UN ORGANISME VIVANT.
A NOUS, PROPRIÉTAIRES, DE NOUS DONNER LES MOYENS POUR QUE SES CONDITIONS DE VIE SOIENT BONNES, EN TOUS POINTS DE VUE, Y COMPRIS SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL ».

Blandine de Brier Manoncourt

« Un des actes les plus enthousiasmants de l’année est celui de l’assemblage. C’est le moment de vérité, le face-à-face entre nous et le produit des parcelles du domaine dans leur infinie variété. Il prend plusieurs semaines » (Jean Albino, maître de chai).

« Chaque année, il s’agit de composer la partition, le tableau, bref, de créer le vin d’un millésime à partir de ce que la nature nous donne. En équipe, sans a priori envers telle ou telle parcelle, avec notre connaissance fine du terroir et de l’historique des millésimes, guidés par notre immense respect du ‘’style Figeac’’. Et c’est la famille, in fine, qui valide nos choix » (Romain Jean-Pierre, directeur technique) .

Fiche d'identité

Un outil de travail d’excellence

En 2021 Château-Figeac s’est doté d’un nouveau chai, vaste outil qui permet de progresser en précision et reste fidèle au charme des lieux.
Le nouveau bâtiment se déploie tel un vaisseau, aborde la colline mi-visible et mi-furtif, immense en sous-sol et volontairement discret en surface, dominé par le château en pierres de taille dorées. Il s’étend sur plus de 5 000 m², dont deux niveaux de sous-sol. Conçu dans la continuité des efforts déjà engagés par la famille Manoncourt sur les plans humain -conditions de travail optimisées et conditions d’accueil chaleureuses-, économique -préférence aux entreprises locales et régionales pour le chantier-, énergétique et environnemental.

Les processus de vinification et d’élevage sont gravitaires, afin de respecter infiniment le vin : arrivée de la vendange au rez-de-chaussée où se situe le cuvier, puis acheminement progressif sous la colline pour l’élevage du vin en barrique.

8 cuves de bois en chêne français (certifié FSC), créées sur-mesure et disposées en cercle, forment le cœur battant du cuvier semi-enterré, complétées de 40 cuves tronconiques en inox dimensionnées pour des vinifications parcellaires et intra-parcellaires. Dans la continuité de l’esprit scientifique qui anime la propriété, un cuvier spécifique est dédié à la recherche et au développement.

Les deux grands chais à barriques souterrains constituent un écrin de sérénité pour l’élevage de nos vins. Calme, quiétude, espace, inertie thermique, absence de vibrations, la terre qui a nourri la vigne protège le vin …

A deux pas, la cave où reposent les millésimes anciens est un hommage à Monsieur Manoncourt et au terroir exceptionnel de Château-Figeac.

Dans deux salles dédiées à la dégustation, spacieuses et lumineuses avec vue sur le cuvier et sur le vignoble, mais aussi dans le grand ‘’Salon de Musique’’ et la ‘’Salle à la Cheminée’’, Château-Figeac reçoit ses invités dans une atmosphère chaleureuse de maison à laquelle la famille est attachée. On y privilégie l’authentique, l’élégance, la noblesse des matériaux sans l’ostentatoire, avec le soin du détail et… le partage d’émotions.

Le questionnement
scientifique et l’innovation
dans l’ADN de Figeac

Depuis que la famille des Manoncourt est à Figeac, plusieurs ingénieurs agronomes s’y sont succédés, plaçant le questionnement scientifique au cœur de leur action. Observer et comprendre pour évoluer et s’adapter au vivant… Transposer des techniques, expérimenter… Se remettre régulièrement en question… Toujours, au service de la typicité du vin. Des collaborations avec les chercheurs et universités se sont multipliées et la propriété finance aujourd’hui plusieurs thèses et recherches. A Château-Figeac, le service de Recherche et Développement est également en charge du volet environnemental.

Les 10 dernières années ont vu la transposition, pour l’étude de la résistivité des sols, de techniques utilisées en archéologie ; l’observation de la vigueur des pieds de vigne au moyen de caméra à infra-rouge ; une étude de terroir riche d’enseignements avec l’Université de Dijon ; la sélection massale afin de préserver la typicité du vin et ce patrimoine génétique aujourd’hui introuvable, l’observation des ravageurs de la vigne en étroite collaboration avec le réseau des chambres d’agriculture.

L’esprit d’innovation nous pousse parfois à revenir à des pratiques ancestrales comme le retour à l’usage du vime, lien naturel en osier qui exige la redécouverte et une maîtrise absolue du geste, ou au labour à cheval, plus respectueux des sols et des vignes.

Les nouvelles installations techniques permettent de gagner en précision dans le travail. La science, la technologie et la tradition y trouvent leur place.

« Ce n’est pas tant l’obsession d’innover qui nous motive,
que celle de comprendre pour mieux faire, »

Frédéric Faye, directeur général.

La Vinothèque

« Inoubliables », « sublimes » ou « hors-normes », certains vins marquent nos goûts comme certaines dates bouleversent nos vies...
A l’image des membres d’une même famille, forcément différents et forcément proches, chaque millésime de Château-Figeac constitue le reflet d’une année, qui porte en elle toute une histoire… C’est une des richesses de nos vins, étroitement liés à l’irremplaçable terroir et aux choix du vinificateur.
Nous nous proposons, dans notre vinothèque, de vous raconter une sélection de millésimes qui ont chacun leur histoire. Si vous êtes curieux d’un autre millésime, interrogez-nous…

Découvrir